Fdsea28
Accueil > Actualités

Jean-Michel Gouache quitte la présidence de la FDSEA

Webmaster
Le 26/02/2018 à 14:33 I Soyez le 1er à déposer un commentaire

La FDSEA d'Eure-et-Loir a tenu le 23 février, sa 72e assemblée générale annuelle dans une salle Mathurin Régnier de la chambre d'Agriculture pleine à craquer. Celle-ci a marqué la fin du mandat du président Jean-Michel Gouache et a été l'occasion d'une intervention de Gil Rivière-Wekstein, qui a démonté la fabrication des peurs alimentaires.

Tout le monde était là : la préfète d’Eure-et-Loir, Sophie Brocas, le directeur des Territoires, Sylvain Reverchon, les quatre députés du département — Guillaume Kasbarian, Olivier Marleix, Laure de la Raudière et Philippe Vigier — des élus du conseil départemental, Christelle Minard en tête, les représentants des principales organisations professionnelles agricoles, le président de la chambre eurélienne, Éric Thirouin, le président de la fédération des Chasseurs, Jean-Paul Moktar, l’équipe du syndicat au complet et, bien sûr, de très nombreux adhérents. Tous là sans doute pour rendre hommage à Jean-Michel Gouache qui prédisait ce 23 février, sa dernière assemblée générale à la tête de la FDSEA au terme de ses cinq ans de mandat.

 

« Actif et constructif »

Et lors de son intervention, la représentante de l’État aura d’ailleurs l’occasion de lui dire ce qu’elle pensait de lui, en substance qu’il avait été un président « de qualité, actif et constructif». Mais avant cela, en vidéo, la FDSEA est revenue sur une année syndicale marquée par des d’actions auprès des parlementaires, par ses prises de position lors des États généraux de l’alimentation pour dénoncer les distorsions de concurrence ou encore par des actions de communication auprès du grand public ou par une grande manifestation à Paris.

C’est également dans cette vidéo que Jean-Michel Gouache parlera de son départ: «Après cinq ans à la tête de la FDSEA, j’ai décidé de passer la main. J’ai appris à connaître ce département et surtout les femmes et les hommes qui travaillent cette terre que nous aimons tant. Je ne quitte pas pour autant le navire, je vais rester aux côtés de la nouvelle équipe pour l’accompagner et ainsi passer le relais dans les meilleures conditions qui soient», a-t-il déclaré. Pour le moment, nous ne connaissons pas — officiellement — le nom de son remplaçant qui sera élu début avril par le nouveau conseil d’administration du syndicat.

La suite des travaux de l’assemblée générale a été consacrée à l’intervention de son invité, Gil Rivière-Wekstein (voir plus bas) , suivie par celle de la préfète du département qui a conclu ses propos en assurant la profession de sa présence à ses côtés et en citant Lénine: «Là où il y a une volonté, il y a un chemin». Enfin, Arnaud Rousseau, le président de la Fop et membre du bureau de la FNSEA est intervenu pour parler de compétitivité et de durabilité du modèle agricole.

 

« Tous les combats doivent être menés jusqu'au bout »

20180301_JMG.jpg

La 72e assemblée générale de la FDSEA a donc été l’occasion pour son président, Jean-Michel Gouache de prononcer son dernier discours à ce titre. Il a parlé entre autres de la mise en place d’un groupe projet au niveau régional: «ce groupe permettra d’avoir plus d’efficience. Il faut un pouvoir et une force de frappe au niveau de la région tout en restant proche du terrain». Il a évoqué également les prochaines élections chambre: «Une élection n’est jamais gagnée d’avance. Tous les combats doivent être menés jusqu’au bout », a-t-il relevé avant de détailler son bon bilan et d’ajouter: « il faudra mener une campagne digne de ce nom pour gagner ces élections d’ici un an». Enfin, le président de la FDSEA a parlé de l’inscription «par bonheur » du Perche dans la carte des ZDS: «Mais je mets toujours des points d’interrogation à tout ça. L’Europe doit valider selon les critères déposés. On verra si le Perche est toujours classé. Je m’attends à tout mais j’espère une issue favorable… »

Jean-Michel Gouache a conclu son propos en remerciant son conseil d’administration, son secrétaire général, Bertrand Petit, ses collaborateurs, son directeur, Nicolas Duret, et Éric Thirouin: «Nous avons tous un mentor et pour moi, tu es mon mentor. J’étais un peu bavard, tu m’as sans doute repéré à cause de ça. Et puis tu m’a fais confiance en me faisant entrer au bureau et tu m’as pris comme secré- taire général…». Avant de s’adresser à l’assemblée: « je voudrais surtout vous remercier tous. Sans adhérents, la fédé n’est rien».

 

L'intervention de Gil RivièreWekstein

20180301_170223_AG_intervenant.jpg

Pour la partie informative des travaux de son assemblée générale, la FDSEA a invité Gil RivièreWekstein a venir s’exprimer. L’auteur de «Panique dans l’assiette, ils se nourrissent de nos peurs» (Le Publieur), a démonté d’abord la logique des peurs alimentaires qui sont consubstantielles à l’humanité avec pour fondement la peur d’avoir faim. Cette peur n’ayant plus lieu d’être, elle a été remplacée par la peur de l’alimentation, de l’intoxication alimentaire… Pour lui il s’agit du syndrome de la boite de conserve: «on ne sait plus ce qu’on a dans notre assiette», a-t-il pointé.

« La fabrique de la peur sert aux ONG pour faire passer leur message politique. Le tournant a été pris quand ils ont compris qu’en parlant santé ça marche et donc que votre modèle créait le danger. Elle sert à certaines filières qui surfent sur ces peurs. Toute la communication de la bio a parfaitement compris qu’il fallait alimenter cette peur que tout ce qui contient des pesticides est dangereux. Elle sert enfin aux politiques pour mettre en place des politiques rassurantes», a-t-il expliqué.

Pour étayer son propos il a pris comme exemple la dernière communication de Générations futures sur la présence de traces de pesticides dans les fruits et légumes: «en retournant des chiffres ils engendrent un battage médiatique qui reprend leur thèse sans analyse ni contradiction et, de plus, les politiques ne rassurent même pas», a-t-il pointé, ajoutant: « Il faut reprendre en main la communication, démontrer que ces peurs ne sont pas légitimes». Mais pour cela, il faut se servir des mêmes médias que les ONG : les réseaux sociaux.

Et donc en maîtriser les codes: «sur les réseaux, on fait plus confiance à la personne qui partage qu’à la source. C’est pourquoi les fake news marchent si bien», a-t-il expliqué. Pour Gil RivièreWekstein, c’est grâce aux divers usage de tweeter que l’on va pouvoir modifier la perception qu’ont les gens de l’agriculture. Il s’agit donc de transmettre les infos pertinentes, de témoigner d’évènements, de riposter face à un élu ou face à la presse: «si à chaque fois qu’un journaliste dit une bêtise, mille personnes du monde agricole lui répondent, il va peut-être réfléchir…».



Hervé Colin - Horizons

Facebook     Imprimer cet article

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Fdsea28.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

#innovantsparnature : Bilan de Mandat Chambre

La question de la semaine

Avez-vous déjà implanté vos CIPAN ?

Les choix
Les choix
Répondre à la question de la semaine

La question précédente ...

La moisson se termine, quels sont vos résultats en terme de rendements sur le blé par rapport à 2017 ?

  • Inférieur de 10/15% : 37.9 %
  • Inférieur de plus de 15% : 25.8 %
  • Supérieur de 10/15% : 9.1 %
  • Supérieur de plus de 15% : 1.5 %
  • Identique à 2017 : 25.8 %
Les unes de la VA
Horizons du 31/08/18Horizons du 24/08/18Horizons du 10/08/18Horizons du 03/08/18Horizons du 27/07/18Horizons du 20/07/18Horizons du 13/07/18Horizons du 06/07/18Horizons du 29/06/18
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS Facebook twitter

FDSEA 28
Maison de l'Agriculture
10 rue Dieudonné Costes
CS10399 // 28008 Chartres
Tel : 0237336140
Fax : 0237300367

Fdsea28