Fdsea28
Accueil > Actualités

"Notre droit à choisir de manger français est en danger !"

Mathilde Levier - Webmaster FDSEA 28
Le 26/01/2016 à 08:28 I Soyez le 1er à déposer un commentaire

Tribune d'Eric THIROUIN, Président de la FRSEA Centre-Val de Loire et de Maxime POINCLOUX, Président JA Centre

'Nos propositions pour la survie de nos exploitations doivent être mises en oeuvre maintenant !'

Les mobilisations de 2015 ont permis de mettre en évidence la situation dégradée de l'agriculture. Malgré les engagements, l'implication de l'Etat n'a pas suffi à sortir l'agriculture de l'ornière. Les mesures nécessaires à la compétitivité n'ont pas été adoptées. L'agriculture, toutes filières confondues, est plus que jamais en danger.

Le Premier Ministre a évoqué dernièrement un renforcement du plan d'urgence. Ce renforcement, certes nécessaire pour accompagner les nombreux agriculteurs en difficulté quelle que soit leur filière, n'apportera toujours pas les réponses nécessaires pour redonner un avenir à notre agriculture.

Cela fait des mois, même des années, que des solutions pérennes sont mises sur la table par nos représentants mais l'Etat ne les concrétise jamais.

Il n'est plus temps de tergiverser.
Toutes les filières : élevage, grandes cultures… sont en crise.

Pour créer un réel levier immédiat en faveur de l'agriculture française, l'Etat doit en urgence :
- financer par la TVA une baisse des cotisations sociales, afin de redonner au secteur agricole et agroalimentaire des points de compétitivité vis-à-vis des autres pays européens,
- étendre le dispositif du CICE (ou prévoir un dispositif équivalent) aux agriculteurs en individuels pour redonner un souffle de trésorerie et de la compétitivité aux exploitations sans salariés,
- achever sans délai l'instruction des dossiers PAC 2015 (doublons, surfaces non admissibles, deuxième pilier…) et les clauses de transferts DPU/DPB pour finaliser les paiements,
- appliquer l'étiquetage d'origine pour tous les produits alimentaires, y compris les produits transformés et les plats préparés pour favoriser l'origine France,
- faire appliquer la loi sur les clauses de renégociations dans le cadre des relations producteurs-transformateurs-distributeurs et les manquements à la loi doivent être condamnés,
- appuyer la mise en place d'un fonds de soutien qui serait abondé par les distributeurs, maillon terminal de la filière, pour retourner de la valeur ajoutée aux agriculteurs qui répondent déjà à des standards sanitaires, environnementaux et sociaux élevés imposés par l'État et la distribution,
- aller à la reconquête des marchés export, véritables opportunités de débouchés complémentaires pour nos filières.

L'Etat ne peut pas non plus faire l'impasse d'une mise en œuvre réelle et immédiate d'autres mesures qui répondront sur le moyen terme au manque de compétitivité de notre agriculture :

- supprimer les surtranspositions de règles communautaires, ainsi que toutes les normes et mesures - existantes ou à venir - dont l'évaluation coûts/bénéfices montre un impact économique et/ou social négatif,
- réformer en profondeur la fiscalité, afin qu'elle puisse permettre aux agriculteurs de faire face à la volatilité, en leur permettant notamment d'épargner de la trésorerie et de la réintégrer les années les plus difficiles,
- accentuer la pression politique sur le secteur de la distribution pour obtenir la transparence sur ses marges nettes.

Citoyens, si rien n'est fait, ce ne sont pas quelques agriculteurs qui vont disparaître, c'est votre droit à choisir de manger français. Et même plus, car n'oubliez pas, nos productions sont vos emplois !

Eric THIROUIN, Président de la FRSEA Centre-Val de Loire
Maxime POINCLOUX, Président JA Centre

Facebook     Imprimer cet article

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Fdsea28.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

Bilan de mandat de la chambre d'agriculture

La question de la semaine

Avez-vous déjà implanté vos CIPAN ?

Les choix
Les choix
Répondre à la question de la semaine

La question précédente ...

La moisson se termine, quels sont vos résultats en terme de rendements sur le blé par rapport à 2017 ?

  • Inférieur de 10/15% : 37.9 %
  • Inférieur de plus de 15% : 25.8 %
  • Supérieur de 10/15% : 9.1 %
  • Supérieur de plus de 15% : 1.5 %
  • Identique à 2017 : 25.8 %
Les unes de la VA
Horizons du 31/08/18Horizons du 24/08/18Horizons du 10/08/18Horizons du 03/08/18Horizons du 27/07/18Horizons du 20/07/18Horizons du 13/07/18Horizons du 06/07/18Horizons du 29/06/18
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS Facebook twitter

FDSEA 28
Maison de l'Agriculture
10 rue Dieudonné Costes
CS10399 // 28008 Chartres
Tel : 0237336140
Fax : 0237300367

Fdsea28