Fdsea28
Accueil > Actualités

PAC : Il manque 853 millions d'euros

Webmaster
Le 27/07/2017 à 14:27 I Soyez le 1er à déposer un commentaire

PAC : l'ancien gouvernement a laissé une belle ardoise que vient de découvrir le nouveau ministre

C'est le petit gâteau surprise de l'ancienne mandature, le deuxième effet « kiss-cool » d'un ancien ministre qui n'aura que peu goûté son ministère : dans le jargon, on appelle cela une « insincérité budgétaire », ou comment faire des promesses avec les poches vides.

« Je me rappelle avoir titré un éditorial « La Foll incompétence » se souvient Jean-Michel Gouache, Président de la FDSEA. Même si nous restons très prudents sur les orientations du nouveau gouvernement, nous espérions malgré tout en avoir terminé avec la gestion à la petite semaine. Mais c'est encore trop tôt, il en reste en réserve …».

Xavier Beulin, en 2013, avait déjà eu un doute sur l'exactitude des calculs faits par Stéphane Le Foll. Car à force de promettre l'Indemnité compensatrice de handicaps naturels (ICHN) à tout le monde, il faut bien trouver les fonds correspondants quelque part. D'autant que, s'agissant du second pilier de la PAC, l'Etat doit cofinancer Bruxelles entre 25 et 50% des sommes programmées. La FNSEA avait donc interrogé directement le Chef de l'Etat de l'époque qui lui avait répondu, dans un courrier du 12 novembre 2013, que tout était prévu, sous contrôle.

La vérité est malheureusement toute autre Le nouveau gouvernement a définitivement levé le lièvre vendredi dernier : il manque bel et bien 853 millions d'euros pour boucler le budget des ICHN jusqu'en 2020. Alors où trouver cet argent ? Pour Jean-Michel Gouache, « il n'est pas question de ne pas verser les sommes promises aux agriculteurs qui les attendent. Mais il n'est pas question non plus de prendre ces fonds sur les autres. Car la tentation est grande d'imaginer un transfert du premier vers le second pilier, c'est-à-dire prendre 12% des DPB de tous les agriculteurs français pour honorer les paiements ICHN ! 

La FNSEA travaille directement auprès des ministères pour que le gouvernement prenne ses responsabilités et assume sur son propre budget. De notre côté, nous avons interpelé les députés nouvellement élus : notre département, qui n'est pas éligible aux ICHN, ne peut pas perdre 12% de ses aides PAC d'un simple coup de crayon ».

Le ministre a annoncé vouloir aller vite pour trouver une solution. Pendant ce temps, une chose est sûre : la pression syndicale ne baisse pas pendant la période estivale !

Facebook     Imprimer cet article

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Fdsea28.fr
DERNIERES NEWS