Fdsea28
Accueil > Actualités

'Tout va bien se passer'

Webmaster
Le 26/10/2017 à 14:28 I Soyez le 1er à déposer un commentaire

Le président de la FDSEA d'Eure-et-Loir, Jean-Michel Gouache, réagit aux récentes attaques de nos ministres contre un insecticide, le Sufloxaflor.

Dans un communiqué de presse surréaliste du 20 octobre dernier, Nicolas Hulot et Stéphane Travert, ont « invité l'ANSES* à examiner les données complémentaires » au sujet d'un insecticide, le Sulfoxaflor. En fait, ce communiqué, si on le lit jusqu'au bout, est codé et s'adresse directement à l'agence. Sa traduction est la suivante : comme vous n'êtes pas très doués puisque vous n'avez pas trouvé de raison d'interdire le Closer et le Transform, tous deux à base de Sulfoxaflor, cherchez encore et trouvez. Vous avez trois mois. Les ONG et les médias les ont déjà adoptés comme nouveaux « tueurs d'abeilles », donc il ne peut en être autrement.



Voilà un bon exemple du travail de nos ministres. Bravo. De la belle ouvrage de déni de la vérité scientifique, au même titre que le glyphosate qui, à l'heure où j'écris ces lignes, doit passer à la moulinette des Etats membres de l'Union européenne, pas sûr du tout d'être reconduit pour dix ans.



Mais bon sang pourquoi notre gouvernement n'interdit pas les voitures qui font plus de trois mille morts par an, sans compter la pollution ? Fermons vite les centrales nucléaires, le risque est bien trop grand ! Mais non, évidemment, il s'agit de ne surtout pas toucher au petit confort de nos bien-pensants. C'est beaucoup plus facile de taper sur les agriculteurs pour faire voir – ou croire - qu'on travaille bien. Et puis casser de la FNSEA n'a jamais été aussi tendance. Que du bonheur !



Vraiment, je m'interroge sur cette manière de gouverner. Il est vrai que jusqu'à présent, nous étions plus habitués aux virements de bords incessants, uniquement guidés par le sens du vent. C'était pénible certes, mais au moins nous pouvions toujours espérer que le vent allait tourner pendant la nuit. Désormais, ça fonce sans regarder, avec une idée en tête qui est forcément la bonne. C'est d'ailleurs assez intéressant de compter le nombre de « Moi, je » dans les interviews de beaucoup de Ministres, comme celles du Président lui-même. 



Tout cela donne le sentiment d'être dans le Titanic en train de couler, avec un navire de sauvetage qui passe à côté, à fond la caisse, sans s'arrêter : « Salut les gars, ne vous inquiétez pas, ça va bien se passer ! ».



Moi, je ne suis pas sûr du tout que ça va bien se passer. Et en tant que président de FDSEA, j'en appelle à tous les adhérents de se tenir prêts, au cas où.



*ANSES : Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail 

 

Facebook     Imprimer cet article

Ecrire un commentaire



Nom :
Prénom :
Titre :
Commentaire :
E-mail :
(Votre mail ne sera pas visible.)
Captcha :
En validant, j'accepte la charte et que mon commentaire soit publié dans Fdsea28.fr
DERNIERES NEWS

Vidéo de la semaine

Projet #ECA JA + FNSEA

La question de la semaine

[SONDAGE] Quel état des lieux pour vos prairies ?

Vous avez déjà répondu à cette question.
Une nouvelle question la semaine prochaine.
Merci

La question précédente ...

Avez-vous déjà implanté vos CIPAN ?

  • Oui : 21 %
  • Non : 74.4 %
Les unes de la VA
Horizons du 07/09/18Horizons du 31/08/18Horizons du 24/08/18Horizons du 10/08/18Horizons du 03/08/18Horizons du 27/07/18Horizons du 20/07/18Horizons du 13/07/18Horizons du 06/07/18
DÉCOUVREZ
NOS PARTENAIRES
>
|
Cliquez ici pour quitter

CONNEXION

Adresse mail et/ou Mot de passe incorrect(s).

Mot de passe oublié...

Entrez votre adresse mail, un message vous sera envoyé pour vos identifiants.

Un mail vous a été envoyé.
Vous y trouverez votre mot de passe.
RSS Facebook twitter

FDSEA 28
Maison de l'Agriculture
10 rue Dieudonné Costes
CS10399 // 28008 Chartres
Tel : 0237336140
Fax : 0237300367

Fdsea28